SEO WordPress – Optimiser son site pour Google en 13 étapes

Le guide en 13 étapes pour créer une machine optimisée pour Google
Contenu

Vous avez passé des semaines, voire des mois à créer votre site internet avec WordPress.

Vous avez passé du temps

  • À comprendre comment fonctionne WordPress
  • À vous creuser la tête pour savoir quoi écrire
  • À travailler le design pour qu’il donne une bonne image de votre activité

C’est très bien, mais tous les efforts que vous venez de fournir ne servent à rien (et c’est un webdesigner qui adore les beaux sites qui vous le dit).

À quoi sert d’avoir une voiture de luxe sans essence pour la conduire ?

Pas grand-chose, on est d’accord.

Pour un site web, c’est la même chose. La communication et le design sont deux choses ESSENTIELLES pour un site, mais ne pas intégrer la dimension SEO dans votre travail revient à gâcher tout ce que vous avez fait.

Bienvenue dans ce guide dans lequel vous allez découvrir les 13 étapes pour transformer votre site WordPress en machine optimisée pour Google.

À quoi s’attendre de ce guide SEO spécial WordPress

Cet article n’est pas une formation sur le SEO, mais un guide pour les débutants tourné vers des actions concrètes.

Je vous épargne donc les tartines d’explications sur ce qu’est le SEO, à quel point il est important pour votre activité, mais aussi toute la partie théorique et stratégique.

Je pars du principe que vous n’avez pas besoin d’être un expert en SEO ou un webmarketer pour commencer à avoir des résultats.

Si vous appliquez toutes les actions de ce guide, vous devriez commencer à grappiller des positions dans Google et à augmenter votre trafic sur votre site web.

Par contre, arrivé à un certain stade et selon vos objectifs, vous devrez passer par la case «compréhension globale du SEO» si vous voulez aller plus loin.

Voyez donc ce guide comme une première marche, mais pas comme la dernière.

1. Installer le plugin Rank Math

Quand on parle de plugin SEO sur WordPress, deux noms reviennent très souvent : Yoast SEO et Rank Math SEO.

seo wordpress plugin seo

Dans ce guide je vous conseille d’installer le plugin Rank Math qui est d’après mon expérience un meilleur plugin que Yoast.

Rank Math est un plugin tout-en-un qui qui s’occupera de 90% de ce que vous allez devoir faire au niveau SEO de votre site WordPress.

Une fois installé, Rank Math vous proposera un assistant de configuration en plusieurs étapes.

Dans un premier temps, suivez les étapes sans trop vous soucier des réglages par défaut. Vous aurez quoi qu’il arrive la possibilité de les modifier un peu plus tard.

2. Installer Google Analytics

Google Analytics est, comme son nom l’indique, un outil créé par Google qui permettra d’analyser tout le trafic votre site web :

  • Quelles sont les pages les plus consultées
  • D’où provient votre trafic
  • Combien de temps les visiteurs sont restés sur votre site
  • Etc.

Mais en quoi pouvoir analyser votre site web a un rapport avec votre SEO ?

Google Analytics est très important en SEO pour deux raisons.

La première c’est que comme dirait Edwards Deming «Ce qui ne se mesure pas, ne s’améliore pas».

Étant donné que l’objectif du SEO est d’améliorer votre trafic, comme vous voulez savoir si votre travail porte ses fruits si vous ne savez même combien de trafic génère votre site ?

Google Analytics vous permettra donc de savoir par A+B si votre travail en SEO a un impact sur votre site.

La seconde raison est qu’en tant que moteur de recherche, le job de Google est de s’assurer qu’il propose les meilleurs résultats possible à ses utilisateurs. Imaginez demain Google vous place en première position sur le mot-clé qui vous intéresse le plus.

Le nombre de visiteurs sur votre site explosera du jour au lendemain.

Maintenant, imaginez que votre site est mal fait et qu’il ne répond pas du tout aux attentes des internautes. Google s’en apercevra très vite et finira par vous faire redescendre dans les positions au profit d’un autre site qui répondra mieux aux attentes des internautes.

Google Analytics va donc vous permettre d’analyser une donnée très importante aux yeux de Google : la durée d’engagement moyenne.

Autrement dit, le temps moyen que passent les visiteurs sur votre site. Plus ce chiffre sera élevé, plus Google interprètera cette donnée comme un signal de qualité.

Pour installer Google Analytics sur votre site WordPress, vous pourrez télécharger le plugin Google Site Kit.

seo wordpress site kit

Un plugin très simple d’utilisation qui vous permettra en quelques clics d’installer et d’avoir accès à Google Analytics directement dans votre tableau de bord WordPress.

Les statistiques affichées dans votre tableau de bord WordPress seront en fait allégées. Si vous voulez voir l’intégralité des statiques votre site, vous devrez vous rendre directement sur Google Analytics.

3. Installer Search Console

Le plugin que vous venez d’installer (Google Site Kit) vous permettra aussi de configurer un deuxième outil indispensable de Google : Search Console.

Google Search Console vous permettra d’analyser comment Google réagit à votre travail de SEO :

  • Les mots-clés sur lesquels vous êtes positionné
  • L’évolution de votre position sur différentes requêtes
  • Le nombre de vues et de clics de vos pages dans Google
  • Etc.

Si vous voulez travailler votre SEO, vous devez absolument installer Search Console.

Une fois Search Console installé, il vous faudra déclarer votre sitemap à Google. Le sitemap est un plan de votre site qui permet aux moteurs de recherche de comprendre la structure et la hiérarchie du site.

Ce plan sera automatiquement créé par le plugin Rank Math, mais vous devrez donner l’accès à Google.

Pour commencer, vous devrez vous rendre dans l’onglet «Réglages du plan de site» du menu Rank Math. Une fois sur la page vous trouverez un bandeau qui vous indiquera le lien d’accès à votre sitemap.

seo wordpress lien sitemap

Copiez ce lien et rendez-vous dans votre tableau de bord Search Console.

Une fois dessus, rendez-vous dans l’onglet «Sitemaps» pour ensuite coller le lien et envoyer le lien de votre sitemap à Google.

seo wordpress search console sitemap

4. Définissez vos mots-clés

Avec Rank Math, vous aurez la possibilité de définir deux mots-clés sur lesquels vous voulez que votre page se positionne.

seo wordpress mot cle min

Pour définir vos mots-clés, il vous suffira de cliquer sur le bouton Rank Math situé en haut à droite de votre page et indiquer à vos deux mots-clés.

Le premier mot-clé que vous allez indiquer sera le mot-clé principal et le deuxième sera le mot-clé secondaire.

Attention, ajouter vos mots-clés ne va pas améliorer votre SEO à proprement parlé. Le fait d’indiquer à Rank Math vos mots-clés vous permettra d’obtenir un score SEO sur 100.

Ce score sera basé justement sur vos mots-clés et sur le contenu de votre page.

En défilant ce bandeau Rank Math situé à droite, vous trouverez une liste d’actions à faire pour améliorer ce score SEO. Plus vous appliquerez les recommandations de Rank Math, plus vous aurez de chances que votre page soit bien positionnée sur vos mots-clés.

5. Avoir un site en HTTPS

Imaginez la mauvaise image de Google si les premiers résultats qu’on trouvait sur son moteur de recherche étaient en fait des sites pas du tout sécurisés.

Toujours dans une logique de proposer les meilleurs résultats possible, Google doit pouvoir garantir au maximum la fiabilité des sites web qu’il met en avant. Un des critères les plus importants pour s’assurer qu’un site est sécurisé est le protocole qu’il utilise :

HTTP ou HTTPS.

Sans trop rentrer dans les détails techniques, il faut comprendre que lorsque vous accédez à un site, des fichiers transitent du serveur où est stocké le site jusqu’à votre ordinateur.

Mais l’inverse fonctionne aussi.

Quand vous entrez un mot de passe ou un numéro de carte bleu, ces informations vont être envoyées de votre ordinateur jusqu’au serveur du site web. Durant ce transfère d’informations, il est tout à fait possible qu’un hackeur les intercepte «au vol».

C’est pour cette raison qu’on a inventé le protocole HTTPS. C’est ce qui permet de crypter les informations pour qu’un hackeur ne puisse pas les comprendre même s’il les intercepte.

Pour utiliser le protocole HTTPS sur votre site web, vous devrez avoir ce qu’on appelle un certificat SSL fourni par votre hébergeur.

Certains le font payer en option en plus du prix de l’hébergement, mais d’autres, comme c’est le cas d’Hostinger, le proposent par défaut. Une fois dans votre tableau de bord Hostinger, il vous suffira de taper «SSL» dans la barre de recherche et de vérifier que votre certificat SSL est bien actif.

Pour être sûr que votre certificat SSL s’applique bien à toutes les parties de votre site, vous pouvez installer le plugin Really Simple SSL.

seo wordpress really simple ssl

Même avec un certicat SSL actif, il est possible que certaines parties de votre site ne soient pas totalement configurées en HTTPS. Ce petit plugin permettra donc de forcer le protocole sécurisé sur toutes les pages de votre site.

Une fois que vous aurez terminé, rendez-vous sur votre site et vérifiez bien qu’un cadena est présent à côté de l’URL ou que le lien commence par HTTPS.

seo wordpress nom domaine

6. Optimisez la rapidité de votre site

La vitesse de votre site Web sera un facteur très important pour le référencement naturel de votre site WordPress. Depuis 2010, Google a annoncé que les performances d’un site web seront prises en compte dans ses critères de classement.

Le choix de Google de pénaliser les sites lents est directement lié aux comportements des internautes sur internet :

  • Un visiteur sur quatre abandonne un site internet s’il met plus de quatre secondes à se charger
  • 46 % des utilisateurs ne reviennent pas sur les sites web lents à charger
  • 74 % des utilisateurs sur mobile quittent un site s’il met plus de cinq secondes à se charger

Le critère de la rapidité est un élément primordial dans l’expérience utilisateur.

Un site web aura beau être très bien conçu sur beaucoup d’aspects, s’il met du temps à se charger, les internautes se montreront sans pitié.

Optimiser le temps de chargement de votre site WordPress est quelque chose qui peut devenir très technique, mais il existe quelques actions relativement simples à mettre en place :

  • Choisissez un hébergement de qualité – Ici je vous conseille Hostinger (l’hébergement que j’utilise personnellement sur tous mes sites)
  • Optimisez le poids de vos images – Vous verrez comment le faire dans la suite de ce guide
  • Limitez votre nombre de plugins et choisissez un thème léger
  • Ajouter un plugin cache et minification du code – Installez WP Optimize qui vous permettra d’aller plus loin sur cette question de la rapidité

Une fois que vous aurez optimisé votre site avec ces différents points, vous pourrez vérifier la rapidité de votre site à l’aide d’un outil Google : PageSpeed.

Vous pourrez aussi utiliser d’autres outils comme GTMetrix ou Pingdom qui vous donneront des explications sur comment améliorer la rapidité de votre site WordPress.

7. Rendre votre site responsive

Comme on vient de le voir, l’expérience utilisateur est un facteur très important aux yeux de Google. Plus un site proposera une bonne expérience utilisateur, plus Google aura envie de le mettre en avant.

L’expérience utilisateur regroupe énormément de choses, mais un élément prend de plus en plus de poids au fil des années : le responsive.

Le responsive est tout simplement la capacité d’un site à s’adapter aux différentes tailles d’écran. Du très grand écran d’ordinateur, à l’ordinateur portable, en passant par la tablette et le smartphone.

Le temps où on allait sur internet seulement sur son ordinateur est un temps révolu. Aujourd’hui, plus de 60% des recherches sur Google sont faites à partir d’un téléphone.

Google le sait et attend donc que les sites internet se mettent tous au diapason.

Pour autant, il faut bien comprendre que créer une expérience responsive irréprochable est loin d’être simple. Au-delà du fait que le responsive demande un travail supplémentaire, adapter tout un site sur un écran 5 fois plus petit peut être un vrai casse-tête selon les sites.

Le responsive de votre site dépendra en grande partie de votre thème.

Un bon thème sera déjà bien optimisé et adapté pour mobile. Donc au moment de choisir, faites bien attention à vérifier sont rendu sur mobile et tablette.

Pour tester le responsive d’un site, vous pouvez utiliser l’outil Mobile Friendy de Google. Un second outil très pratique que vous pouvez installer sur Google Chrome est Responsive Viewer. Cette extension simulera différentes tailles d’écrans pour que vous puissiez voir rapidement le rendu de votre site.

Pour finir, la dernière méthode reste tout simplement de consulter son site directement sur son téléphone ou sa tablette pour voir en conditions réelles.

8. Configurez vos URLs

L’URL d’un site est un des facteurs pris en compte par Google, mais pas comme la plupart des gens le pensent.

Depuis longtemps un mythe persiste en SEO : celui de croire que mettre des mots-clés dans son nom de domaine permet d’être mieux référencé dessus.

Ça a été effectivement le cas il y a longtemps et c’est justement pour ça qu’on voyait souvent des noms de domaines comme «voiture-pas-cher.com» ou «coach-paris.com».

Mais aujourd’hui Google ne prend plus en compte les mots-clés dans un nom de domaine. La seule chose qu’il regardera au niveau du nom de domaine, c’est l’extension (.fr, .com, .org, etc.).

Si un internaute fait une recherche en France, Google privilégiera les sites en .fr plutôt que les sites en .com (le .com étant l’extension considérée comme internationale).

Mais ce n’est pas la seule chose que Google prendra en compte dans l’URL.

Google va aussi regarder tout ce qui se situe après le nom de domaine. Si vous regardez l’URL de l’article sur lequel vous êtes actuellement, vous verrez ça :

seo wordpress url min 1

Tout ce qui se situe après sitopia.fr sera donc pris en compte par Google.

Mais pour que Google puisse clairement comprendre les signaux qu’on lui envoie, il faudra faire attention à deux choses

  • Garder une URL courte – Plus vous ajouterez de mots-clés dans votre URL, plus vous diluerez leur importance
  • Placer les mots-clés les plus importants en premiers – Google accordera plus d’importance aux mots-clés placés tout proche du nom de domaine plutôt que ceux à la fin de l’URL

Si vous ne faites pas attention, chaque page ou article que vous allez créer sur WordPress auront des URLs mal optimisées pour le SEO.

La première chose que vous allez devoir faire est de vous rendre dans le menu Paramètres de votre tableau de bord WordPress et de cliquer sur l’onglet Permaliens.

seo wordpress structure permalien min

Sur cette page, il faudra cocher la «Structure personnalisée» et ajouter :

/blog/%postname%/

Une fois que vous aurez fait ça, à chaque fois que vous allez créer une nouvelle page sur votre site WordPress, le titre que vous allez lui donner s’ajoutera automatiquement à la fin de l’URL.

Maintenant, si on reprend l’exemple de cet article, vous voyez que le titre n’est pas présent dans son intégralité dans l’URL.

On retrouve seulement les mots-clés «SEO» et «WordPress» dans l’URL, au lieu de tout le titre.

Toujours dans une logique d’avoir une URL courte et avec un minimum de mots-clés pour ne pas diluer l’ensemble, j’ai réduit volontairement l’URL pour qu’elle soit mieux optimisée pour le SEO.

Pour modifier l’URL, vous verrez sur chaque page un encart «Permaliens» dans le bandeau à droite.

seo wordpress modification permalien min

Ce réglage vous permettra de modifier individuellement certaines URLs.

9. Optimisez vos images

Quand on parle de Google, beaucoup de personnes pensent que le géant américain n’est qu’un seul moteur de recherche.

En réalité, Google est une immense machine qui contient plusieurs moteurs de recherche :

  • YouTube
  • Google Maps
  • ou encore Google Images

Chacun de ces moteurs de recherche sont interconnectés et permettent d’améliorer les positions dans le moteur de recherche principal.

Quand on fait du SEO, on cherchera à tirer profit de tous les moteurs de recherche à la fois. Ici, ce qui nous intéressera est le référencement des images.

Pour optimiser les images de votre site web, vous allez devoir faire deux choses :

  • Renommer le nom des fichiers avec des mots-clés
  • Définir la balise ALT

Pour commencer, vous devez prendre le réflexe de toujours renommer le nom des fichiers que vous importez sur votre site WordPress. Au lieu d’avoir des noms qui ne veulent rien dire comme «IMG-1365.jpg», renommez vos images avec les mots-clés qui vous intéressent comme «seo-wordpress-optimisation-images.jpg».

Ne vous contentez pas seulement de renommer toutes vos images avec les mots-clés sur lesquels vous voulez être positionné, commencez par les mots-clés principaux de votre page et ajoutez ensuite des mots-clés qui serviront à décrire l’image en question.

La seconde chose que vous allez devoir faire est de définir la balise ALT pour chacune de vos images.

Cette balise ALT est tout simplement un petit texte qui servira à décrire l’image en question. Ce texte sera pris en compte par Google pour comprendre l’image et servira dans le cas où l’image ne s’affiche pas correctement sur la page.

Ici vous aurez deux façons de définir vos balises ALT.

La première consiste à définir manuellement vos balises ALT. Il suffit de vous rendre dans l’onglet Médiathèque de votre menu Médias.

Une fois dedans vous pourrez cliquer sur n’importe quelle image et vous verrez apparaître à droite une ligne «Texte alternatif». Vous n’aurez qu’à remplir ce champ et votre balise ALT sera automatiquement créée.

seo wordpress balise ALT min

La deuxième méthode consiste à générer automatique la balise ALT à partir du nom du fichier.

Si on reprend l’exemple pris juste avant, en important une image «seo-wordpress-optimisation-images.jpg», ma balise ALT sera automatiquement : Seo WordPress Optimisation Images.

C’est une méthode qui est pratique, qui permet de gagner beaucoup de temps, mais qui peut être imparfaite. Je vous recommande de l’utiliser pour être sûr que chaque image ait sa balise ALT, mais de modifier individuellement les images les plus importantes pour être sûr qu’elles soient bien optimisées.

Pour activer cette fonctionnalité de balise ALT automatique, vous devrez vous rendre dans l’onglet Tableau de bord de votre menu Rank Math.

Une fois dessus vous verrez une liste de toutes les extensions disponibles, dont une qui s’appellera «SEO image». Activez-la et cliquez sur le bouton Réglages qui apparaîtra.

Une fois sur la page réglages associée, activez les deux fonctionnalités «Ajouter des attributs ALT manquants» et «Ajoutez la balise TITRE manquante», puis sur le bouton Enregistrer les modifications.

10. Optimisez vos balises meta

Sans trop rentrer dans les détails techniques, une balise meta est du code informatique qu’on va ajouter à sa page pour donner certaines informations aux navigateurs web et aux moteurs de recherche.

Dans notre cas, les deux balises meta qui nous intéressent sont :

  • La balise meta Titre (appelé aussi «title»)
  • Et la balise meta Description
seo wordpress balises meta

Ces deux balises vont être utilisées par Google pour personnaliser l’affichage des sites affichés dans le moteur de recherche, mais pas seulement.

La balise meta titre sera un des facteurs pris en compte dans votre SEO, à la différence de la balise meta description qui elle ne sera pas pris en compte par l’algorithme.

Pour modifier ces deux balises meta, vous devrez vous rendre dans les réglages SEO de votre page en cliquant sur le bouton Rank Math qui indique votre score SEO.

seo wordpress modifier balises meta min

Parmi les réglages SEO qui s’afficheront, vous en aurez un avec le bouton «Edit Snippet» sur lequel vous pourrez cliquer dessus.

Un bandeau va ensuite apparaître et vous permettre de modifier la balise meta titre, l’URL et la meta description de votre page.

seo wordpress bandeau snippet min

Les indications qui se situent juste au-dessus de chaque encart permettent de connaître la longueur maximale à ne pas dépasser. Si vous écrivez une balise meta Titre ou Description trop longue, Google ne l’affichera pas intégralement.

seo wordpress balise trop longue min

Il tronquera le contenu en ajoutant des points de suspension à la fin comme l’exemple au-dessus.

Votre balise meta Titre devra servir à la fois à intégrer des mots-clés, mais aussi à donner envie aux visiteurs de cliquer sur votre page. Pour ce qui est de la balise meta Description, elle servira exclusivement à attirer l’attention et vous différencier des autres résultats avec lesquels vous êtes en concurrence.

11. Créez du contenu dense

Même si Google comprend de plus en plus de choses dans les images, vidéos ou les audios, la chose qu’il comprendra toujours le mieux est :

Le texte.

Pour que Google puisse faire le bon choix parmi les 30 à 50 milliards de pages sur son moteur de recherche, il a besoin qu’on lui fournisse de la matière.

Plus il en aura, mieux il comprendra la page et plus il sera apte à bien la positionner. Si Google a un doute sur le contenu d’une page, il ne prendra pas le risque de la mettre en avant.

seo wordpress quantite contenu

D’après certaines recherches, on estime qu’il faudrait environ 2000 mots sur une page pour qu’elle soit bien positionnée.

Attention, il existe beaucoup de cas de figure où des pages très bien positionnées, mais qui pourtant n’ont pas 2000 mots. Même chose dans le sens inverse, des pages avec beaucoup de contenu peuvent ne pas être bien positionnées.

La qualité aura toujours plus d’impact que la quantité.

Beaucoup de sites chercher à bourrer un maximum de texte dans leur contenu pour faire plaisir à Google. Résultat ? Les visiteurs ont l’impression que la personne parle à un robot et se désintéressent du site. Google finit inévitablement par s’en rendre compte et pénalise le site en question.

Avec le plugin Rank Math vous aurez une fonctionnalité qui vous permettra de voir le nombre de mots sur votre page.

Cliquez d’abord sur le bouton où se trouve score SEO, puis un peu plus bas vous verrez une section «Basic SEO» dans laquelle vous trouverez à la dernière ligne le nombre de mots sur votre page.

seo wordpress nombre mots min

12. Surveillez les erreurs 404

Qui n’a pas déjà connu la frustration de cliquer sur un lien et de trouver sur la page un code d’erreur 404 pour vous dire que la page n’existe plus ?

Dans le jargon du web, une erreur 404 signifie qu’une page web n’a pas pu être trouvée. Ce type d’erreur se produit généralement pour deux raisons : soit la page a été supprimée ou alors l’URL a été modifiée.

Une erreur 404 est un très mauvais signal aux yeux de Google et il peut décider de pénaliser le site si il y en a trop. Il vaut donc mieux prendre certaines dispositions pour éviter ce type d’erreur.

Un peu plus tôt dans ce guide, on a vu que l’URL était un des facteurs pris en compte dans l’algorithme Google. Si vous avez déjà créé des pages sur votre site WordPress, vous aurez probablement envie de faire un petit tour dans la partie permalien et optimiser les liens de vos anciennes pages.

Avant de le faire, vous devrez d’abord vous assurer d’avoir activité une fonctionnalité de Rank Math. Rendez-vous dans l’onglet Tableau de bord du menu Rank Math et activez l’extension Redirections.

Grâce à cette fonctionnalité, chaque fois que vous allez modifier l’URL d’une de vos pages, Rank Math va automatiquement créer une redirection pour rediriger l’ancien lien vers le nouveau. Grâce à cette redirection, vous éviterez une erreur 404 et Google sera content puisque vos visiteurs ne se retrouveront pas face à une page vide.

En redirigeant automatiquement toutes vos anciennes URL vers vos nouvelles vous limiterez grandement le risque d’erreur 404 sur votre site. Pourtant, il existe un deuxième cas de figure où Google peut vous pénaliser : si vous faites un lien externe vers une page avec une erreur 404.

Si vous écrivez un article dans lequel vous faites un lien vers un autre site, il se peut qu’un jour le site en question décide de supprimer ou changer le lien de cette page. Ce qui veut dire que le lien que vous avez ajouté auparavant à votre article ne renverra plus vers la bonne page, mais une erreur 404.

Google n’appréciera pas non plus ce type d’erreur et vos visiteurs non plus qui auront cliqué sur le lien non plus. Heureusement il existe un plugin WordPress qui permet de surveiller que vos liens externes renvoient bien vers des pages encore actives.

Rendez-vous dans le menu Extension et cherchez Broken Link Checker.

seo wordpress broken link checker min

Toutes les 72 heures, Broken Link Checker vérifiera tous les liens externes de votre site pour s’assurer qu’il n’y a pas d’erreur 404. Si c’est le cas, il vous enverra un e-mail pour vous avertir.

Vous pourrez visualiser les erreurs dans votre onglet Liens Cassés du menu Outils.

Il ne vous restera ensuite qu’à retirer le lien de votre article ou de le modifier pour le faire pointer vers la nouvelle URL.

13. Liez votre site avec vos réseaux sociaux

La fiabilité et la popularité d’un site sont deux choses que Google prendra en compte dans son algorithme. Sur ces points-ci, beaucoup de choses vont être prises en compte, dont votre présence sur les réseaux sociaux.

Google verra d’un bon oeil le fait que vous ayez des comptes associés à votre site internet et que vous ayez une audience dessus.

Une des premières choses que vous allez devoir faire est de créer un compte sur les réseaux sociaux les plus populaires avec le même nom que celui de votre site.

Au moment de l’inscription, vous aurez aussi la possibilité d’indiquer le lien de votre site.

Une fois que c’est fait, vous pourrez aussi vous rendre dans l’onglet Titres & Méta du menu Rank Math et cliquer sur la partie Métadonnées sociales présente à gauche.

seo wordpress metadonnees sociales min

Une fois dessus, vous pourrez indiquer à Rank Math le lien de votre compte Facebook et votre nom d’utilisateur Twitter.

La seconde chose que vous pouvez faire est d’inclure dans votre header ou footer le lien d’accès à vos réseaux sociaux.

Si vous utilisez Elementor, vous pourrez utiliser le module «Icônes réseaux sociaux» qui vous permettra d’afficher différentes icônes avec des liens.

Pour terminer, le fait qu’un visiteur décide de partager votre page à son réseau est un bon signal aux yeux de Google. Pour optimiser ce point, vous pouvez inclure sur votre article des boutons de partage.

Pour ajouter cette fonctionnalité, vous pouvez installer un de ces deux plugins :

seo wordpress partage social min
Ne jamais manquer une nouveauté ⚡

Rejoins la newsletter pour ne manquer aucune nouveauté et recevoir des astuces exclusives.

À découvrir