Référencement Google Business – Le guide ultime pour être N°1 sur Google

Contenu

Dans ce guide Google Business on va voir ensemble étape par étape comment se positionner à la première place dans Google Maps et profiter de cette opportunité qu’est Google Business pour générer encore plus de trafic sur son site WordPress.

L’opportunité Google

Être visible sur Google est le saint Graal pour n’importe quel business.

D’accord, mais pourquoi ?

La première raison, c’est que Google est une source de trafic gratuite

Vous pourrez donc attirer des dizaines de clients grâce à Google sans même avoir à débourser un seul centime. Sauf que vous vous en doutez, lorsque quelque chose est gratuit, il y a forcément un prix invisible à payer.

Ici, c’est bien évidemment le temps.

La visibilité sur Google ne se fait pas d’un coup de baguette magique. La concurrence est rude et seuls les plus motivés et persévérants en sortiront gagnants.

La deuxième raison, c’est que c’est Google une source de trafic pérenne.

Si vous arrêtez d’être actif sur les réseaux sociaux, vous sombrerez petit à petit dans l’oubli et votre visibilité chutera instantanément. Pareil pour la publicité, votre visibilité s’arrêtera au moment même où vous arrêtez de payer.

Sur Google, les fruits de votre travail d’optimisation vont s’étaler dans le temps.

Attention, ça ne veut pas pour autant dire qu’une fois bien positionné vous pourrez enfiler vos pantoufles et mettre votre pyjama. Il y aura toujours derrière vous des personnes qui ont faim de visibilité.

Mais une fois que vous avez fait le gros du travail, il ne vous restera plus «qu’à» entretenir votre position pour ne pas la perdre.

Pour finir, Google est une source de trafic de prospects qualifiés.

Sans rentrer totalement dans le jargon marketing, il existe deux grandes catégories pour être visible auprès de potentiels clients : l’inbound et l’outbound marketing.

«Inbound» signifie attirer et «outbound» veut dire sortir (ici il faut plutôt le comprendre dans le sens «aller à la rencontre de»).

Avec l’inbound marketing, on va créer du contenu pour que de potentiels clients viennent d’eux-mêmes à nous. À l’inverse, avec l’outbound on va démarcher des personnes sans qu’elles aient forcément exprimé un besoin particulier.

Google est à ranger dans la catégorie inbound marketing.

Les clients que vous aurez grâce à Google seront des personnes qui sont d’elles-mêmes venues à votre rencontre. Généralement, c’est ce type de client qui sont les plus qualifiés et donc qualitatifs.

Le plan

Maintenant que vous comprenez l’importance de Google pour votre activité, vous n’avez sûrement qu’une envie c’est de grimper le plus vite possible à la première place Google.

J’aime cet entrain !

Mais avant qu’on commence, il faut déjà que je vous explique le plan dans les grandes lignes.

La première chose que vous devez savoir, c’est que sur Google, vous n’aurez pas le choix que de viser haut.

  • 91% des internautes ne vont pas voir les résultats de la deuxième page
  • La 4e position dans les résultats de recherche n’est cliquée que par 1 personne sur 5
  • La 5e position est elle cliquée par seulement 1 personne sur 10

Google est donc une compétition où ne pas être sur le podium revient à ne pas vraiment exister. Notre objectif ici est donc à minima d’être dans ce top 3.

Oui, mais le top 3 de quoi ?

«Recette tiramisu» ? Non.

«Comment changer un joint de culasse ?» Non plus.

Notre objectif est que vous apparaissiez dans les 3 premières positions pour la recherche [type d’activité] + [votre ville].

Et pour ça, j’ai une bonne nouvelle pour vous.

Si vous aviez eu cet objectif il y a quelques années en arrière, vous auriez eu peu de chance de l’atteindre. Aujourd’hui ce n’est plus le cas.

Google a redistribué les cartes en développant un outil encore très sous-estimé : Google Business.

Google Business

Google My Business, aujourd’hui renommé Google Business Profile est un outil lancé par Google en 2014.

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cet outil, pour quoi il a été créé et la stratégie de Google avec celui-ci. Ce qui de mon point de vue est intéressant, mais ne le sera peut-être pas pour vous.

Donc on va faire au plus simple.

Vous vous en doutez sûrement, Google déploie depuis toujours des ressources astronomiques pour comprendre de mieux en mieux les internautes et les intentions de recherches.

Au fil des années, Google a compris énormément de choses. L’une d’elles est que beaucoup de recherches qui étaient faites dans son moteur de recherche avaient un intérêt à être géolocalisées.

Si un internaute tape «coach sportif» ou «coach professionnel», il y a de grandes chances pour que cette personne ne cherche pas une définition ou une fiche Wikipedia du terme, mais des coachs autour de lui.

Maintenant, qu’est-ce qu’il se passait justement avant lorsqu’un internaute faisait ce type de recherche ? Les premiers résultats que Google proposait étaient en fait… des moteurs de recherche. Comme les PagesJaunes ou sur d’autres types de recherche TripAdvisor, AirBnB, etc.

Un moteur de recherche qui met en avant d’autres moteurs de recherche… Il y a un truc qui cloche, non ?

En voyant le succès de tous ces moteurs de recherche spécialisés, Google a compris qu’il était entrain de passer à côté d’une énorme opportunité de marché.

Google ne s’en cache pas, son objectif est d’être LE moteur de recherche par lequel tout passe. Alors plutôt que de laisser à des entreprises quelque chose qu’il peut faire lui-même, il a développé son propre outil : Google Business.

On est donc passé d’un système où il était impossible pour de «petits entrepreneurs» de passer devant les PagesJaunes ou d’autres annuaires en ligne, à un système où ce doux rêve est devenu accessible à tous.

Aujourd’hui, Google a mis en place un bandeau Google Maps qui permet justement aux «petits entrepreneurs» de se placer tout en haut des résultats de recherche.

referencement google business resultats recherche min scaled

En réalité, vous voyez sur cette capture d’écran que la première position sur Google sera toujours réservée à la publicité. Et oui, Google n’est pas une ONG.

Si on descend un peu, on peut donc voir le fameux bandeau Google Maps qui vient se positionner au-dessus des résultats classiques plus bas.

Google Maps est en fait en sous-moteur de recherche, au même titre que YouTube ou Google Images.

La concurrence y est bien moins forte et être bien positionné est bien plus simple et moins technique qu’un travail classique de référencement naturel (autrement appelé SEO).

Avec l’outil Google Business, il est aujourd’hui tout à fait possible pour un entrepreneur d’être positionné en première position sur une recherche «coach sportif», «webdesigner», «graphiste», etc.

Des recherches faites des centaines de fois par mois et qui peuvent générer beaucoup de visibilité et d’opportunités.

Google a donc développé un algorithme pour définir les positions que les résultats devaient avoir dans son moteur de recherche.

Pour les résultats «classiques» qu’on retrouve sous le bandeau Google Maps, c’est un algorithme de plus de 200 facteurs qui sera utilisé. Une vraie usine à gaz complexe et technique.

Bonne nouvelle, pour les résultats dans Google Maps, l’algorithme qui est utilisé a été allégé et simplifié pour donner la chance à n’importe qui d’être bien positionné.

referencement google business algorithme min scaled

On peut donc retrouver 6 grandes familles parmi tous les facteurs pris en compte par Google pour définir la position d’une fiche :

  • La qualité de la fiche – Plus votre fiche Google Business sera complète, plus Google pourra comprendre votre activité et donc plus il aura de facilité à faire le lien entre une recherche sur son moteur de recherche et votre fiche.
  • La localisation – Google fera en sorte de proposer des résultats les plus proches possibles de la localisation de l’internaute. C’est le seul paramètre sur lequel vous ne pouvez malheureusement pas influer.
  • Les avis – Ici la qualité est aussi importante que la quantité. Il ne suffit pas d’avoir beaucoup d’avis, les notes, les commentaires et vos réponses sont trois éléments tout aussi importants aux yeux de Google.
  • Le site web – Une fiche Google Business peut être liée à un site web, lorsque c’est le cas, Google analysera tout le site web pour ajuster la position de la fiche. Un site web bien optimisé permet à la fois d’être bien positionné dans le bandeau Google Maps, mais aussi dans les résultats de recherche «classiques».
  • L’engagement – Comme pour un réseau social standard, l’engagement des internautes vis-à-vis de la fiche sera pris en compte. Plus la fiche générera des clics, plus elle montera en position. C’est pour cette raison qu’il est important d’alimenter sa fiche de posts et photos.
  • La présence en ligne – Google va parcourir internet pour croiser les informations données sur sa fiche Google Business et la présence en ligne sur les autres plateformes (réseaux sociaux, annuaires…). Plus la présence en ligne est forte, plus Google donnera du crédit à la fiche.

Maintenant que vous comprenez mieux l’opportunité Google pour votre activité, il est temps de voir comment en profiter !

Créez votre compte

Pour commencer à utiliser l’outil Google Business, vous devez déjà vous créer un compte Google Business Profile.

referencement google business inscription min

Si vous êtes déjà connecté à un compte Google, vous serez automatiquement connecté à Google Business Profile Manager.

Sinon, saisissez les informations de connexion de votre compte Google ou créez un nouveau compte.

Une fois que c’est fait, Google va vous demander un certain nombre d’informations pour créer votre fiche Google Business.

Pour commencer, saisissez le nom de votre entreprise.

Il arrive parfois que certaines fiches soient automatiquement créées à partir de données récoltées sur d’autres annuaires (comme les PagesJaunes par exemple). Si c’est le cas, votre entreprise sera listée dans les propositions.

Mais il y a de fortes chances que votre fiche ne figure pas dans cette liste. Si c’est bien le cas, cliquez sur «Ajouter votre établissement sur Google» en bas.

referencement google business recherche etablissement min

Google vous demandera ensuite le nom de votre établissement et la catégorie.

Pour le nom, indiquez simplement votre nom et prénom ou le nom de votre marque.

referencement google business nom etablissement min

Pour la catégorie, entrez celle qui caractérise le mieux votre activité. Vous aurez de toute manière la possibilité de la modifier plus tard.

Ensuite, Google vous demandera si vous souhaitez ajouter un lieu que vos clients peuvent visiter.

Je vous recommande de cocher Oui même si ce n’est pas le cas. Si vous n’indiquez pas d’adresse, votre fiche sera bien moins visible dans Google.

referencement google business lieu min

Google va donc vous demander l’adresse à laquelle votre fiche doit être rattachée.

Vous pouvez soit utiliser votre adresse personnelle ou celle d’un local. Le tout est que vous ayez accès au courrier de cette adresse puisque Google vous enverra une lettre avec un code qui servira à valider votre fiche.

referencement google business adresse min
Une fois votre adresse indiquée, Google vous demandera votre champ d’action.
Si vous pouvez travailler à distance, recherchez «France». Si vous pouvez vous déplacer physiquement dans certaines villes, recherchez les villes en question et ajoutez-les.
referencement google business livraison min 1

Pour que vos futurs clients puissent vous contacter à partir de votre fiche Google, vous pouvez indiquer votre numéro de téléphone et l’adresse de votre site web.

referencement google business coordonnees min

Une fois que vous aurez terminé de remplir toutes ces informations, Google examinera votre fiche pour s’assurer qu’elle est conforme à ses conditions.

En attendant, vous aurez quand même accès à votre tableau de bord dans lequel vous pourrez commencer à configurer votre profil.

Configurez votre profil

Vous le savez, Google adore nos données puisque c’est en grande partie sur ça que repose tout son business modèle.

Si vous voulez que Google soit gentil avec vous, vous allez devoir l’être avec lui en lui donnant de quoi se nourrir.

Dans un premier temps, votre principal objectif va être de remplir un maximum d’informations sur votre fiche Google Business. Plus votre fiche sera complète, plus vous enverrez de signaux positifs à Google pour qu’il la mette en avant.

On va donc voir ensemble les éléments les plus importants à remplir sur votre fiche.

Pour commencer, vous pouvez vous rendre dans l’onglet «Infos» situé dans le menu de gauche.

Le titre

Même si ça peut être tentant, n’incluez pas de mots-clés dans le titre de votre fiche. Google indique dans sa documentation que le titre doit correspondre à l’activité.

Si vous incluez des mots-clés et que Google s’en aperçoit, il pourra pénaliser votre fiche et la suspendre. Vous aurez toujours la possibilité de rétablir votre fiche même après une suspension, mais cette procédure peut prendre plusieurs jours et vous faire perdre une position durement acquise.

La possibilité d’inclure des mots-clés dans votre titre est que le nom de domaine de votre site inclut lui-même des mots-clés. Si par exemple vous avez un nom de domaine «jean-dupont-coach-marseille.fr» alors vous pourrez avoir comme titre de fiche Jean Dupont Coach Marseille.

Sachez en tout cas que votre nom de domaine n’aura aucun impact sur vos positions dans Google et qu’un nom de domaine avec des mots-clés ne donne pas une très bonne image de l’activité en question.

Malheureusement, vous verrez que la plupart de vos concurrents utiliseront cette technique de mots-clés dans le titre. Google est encore très laxiste à ce niveau-là et met beaucoup de temps avant de réagir.

Si vous décidez de suivre les recommandations de Google en matière de titre, vous pourriez être frustré de voir que tout le monde ne joue pas avec les mêmes règles.

Il existe cependant un moyen de rétablir un semblant d’équité.

Sur chaque fiche existe un bouton «Suggérer une modification».

referencement google business suggerer modification

Si vous cliquez dessus, Google vous permettra de modifier le titre de la fiche en question. Vous pourrez donc le faire pour vos principaux concurrents et enlever les mots-clés présents sur la fiche.

Dans la majorité des cas les modifications sont bien prises en compte et permettront d’alerter Google sur la qualité de la fiche en question.

Les catégories

Vous trouverez la section des catégories en dessous de votre titre.

En cliquant dessus, vous aurez la possibilité d’ajouter de nouvelles catégories en plus de celle que vous avez indiquée un peu plus tôt.

Vous aurez donc le droit à une catégorie principale et plusieurs catégories secondaires.

Je vous recommande de n’inclure que des catégories secondaires pertinentes avec ce que vous faites. Généralement, 2-3 catégories secondaires suffiront à couvrir que vous proposez.

referencement google business sous categories min

Si vous n’êtes pas sûr de vos choix, vous pouvez regarder ce que vos concurrents ont choisi.

Pour ça, il vous suffit de vous rendre dans Google Maps et de faire une recherche avec le mot-clé de votre activité et votre ville.

Vous trouverez la catégorie principale de la fiche en question en dessous des avis.

referencement google business categories min

Votre NAP

Dans ce travail d’optimisation de votre fiche, il y a un élément très important aux yeux de Google : votre NAP.

  • Nom
  • Adresse
  • Portable

Ces trois éléments sont en quelque sorte votre carte d’identité sur internet.

Ce que veut Google, c’est que votre carte d’identité soit exactement la même partout sur internet. Il va donc parcourir le web à la recherche des informations que vous lui avez fournies et croiser les données de manière à établir votre identité.

Votre identité doit être la même, à la virgule et majuscule près, sur d’autres plateformes comme Facebook, les PagesJaunes, TripAdvisor, etc.

Ce qui veut donc dire que si vous changez en cours de route l’une de ces informations, vous devrez le modifier sur toutes les plateformes où vous les avez indiquées.

Une chose que vous pouvez faire dès maintenant est de taper votre nom et prénom sur internet pour observer les résultats qui ressortent en premiers.

Vous pouvez donc taper votre nom et prénom sur internet et regarder les premiers résultats qui ressortent. Si votre NAP est présente dans l’un de ces résultats, connectez-vous au site en question et faites en sorte que les informations soient identiques à celle que vous venez d’indiquer à Google.

La description

Contrairement aux idées reçues, la description n’est pas un élément pris en compte par l’algorithme Google pour définir votre position.

Ce n’est pas non plus une section de votre fiche qui sera la plus mise en avant.

Malgré ça, votre description n’est pas à négliger, car elle vous permettra de présenter votre activité en 750 caractères.

En quelques phrases, expliquez simplement ce que vous faites, mais surtout ce que vous pouvez apporter à vos clients.

Les produits et services

Dans le menu de votre tableau de bord, vous trouverez normalement deux onglets «Produits» et «Services».

Avec ces deux fonctionnalités, Google Business vous permettra de présenter très brièvement vos services/produits et de les afficher sur votre fiche.

Peu importe que vous ayez uniquement des services à proposer, je vous recommande de créer aussi des produits. Les produits ont une bien meilleure présentation sur une fiche que les services et vous permettront d’autres fonctionnalités comme l’ajout d’un lien ou encore d’une image de présentation.

referencement google business produits min

Vous pouvez donc tout simplement commencer par créer vos services et ensuite récupérer les mêmes informations pour créer vos produits.

Les photos et vidéos

Les photos et vidéos sont des éléments très importants, à la fois pour votre visibilité, mais aussi pour l’image et la confiance que vous allez dégager auprès de vos potentiels clients.

En accédant dans le menu à l’onglet «Photos», vous aurez la possibilité d’importer des photos et des vidéos qui viendront s’afficher sur votre fiche Google Business.

Votre identité

Google catégorisera vos médias selon plusieurs catégories : identité, au travail, équipe, etc.

Dans un premier temps, commencez d’abord par ajouter votre logo et votre image de couverture, qui correspondent donc à la catégorie «Identité».

Ces deux photos seront mises en avant sur votre fiche Google Business, vous devez donc faire attention à bien les choisir.

Pour votre logo, je vous recommande plutôt de mettre votre photo de profil. Même si vous avez un logo, vous devez humaniser au maximum votre fiche. Les internautes ne seront pas seulement intéressés par ce que vous proposez, mais aussi par qui vous êtes.

Une vente ne peut pas avoir lieu s’il n’y a pas un minimum de confiance. Très peu d’internautes vous feront confiance s’ils ne savent même pas qui se cache derrière vos services.

Quelques conseils pour avoir une photo de profil réussi :

  • Soyez un minimum expressif – On ne vous demande pas de faire un sourire de 36 mètres de long qui permet de voir vos prémolaires, mais votre visage doit inspirer la sympathie et la confiance. Vous n’êtes pas obligé de sourire avec votre bouche, mais vos yeux doivent le faire.
  • N’utilisez pas de selfie – Utiliser un selfie comme photo de profil ne vous fera pas honneur et ne donnera pas une image professionnelle de votre activité. Vous n’avez pas besoin de passer par un photographe professionnel pour avoir une photo «pro». Demandez simplement à une personne de votre entourage de prendre 5min de son temps pour prendre quelques photos de vous. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec une autre personne, utilisez le minuteur pour prendre une photo et faites quelques photos vous-même.
  • Pas de distractions – Aujourd’hui la plupart des téléphones sont capables de faire ce qu’on appelle un effet Bokeh, c’est-à-dire un flou en arrière plan. Si c’est le cas pour vous, l’utiliser sera un bon moyen que votre photo se focalise sur votre visage et non pas sur toutes les distractions autour. Si vous n’avez pas cet effet sur votre téléphone, faites en sorte que l’arrière-plan de votre photo soit le moins chargé possible.
  • Pas de filtre – Instagram a peut-être fait croire à beaucoup de personnes qu’être photographe était à la portée de tous, mais ce n’est pas le cas. Évitez de retoucher votre photo en appliquant un filtre Instagram ou n’importe quelle technique qui pourrait gâcher votre photo.
  • Une photo à jour – Une fois que vos futurs clients vont vous rencontrer en personne, ils ne doivent pas être surpris par rapport à ce que vous avez affiché sur vos supports de communication. Vous n’avez pas besoin de refaire votre photo de profil tous les mois, mais si certaines choses ont changé chez vous par rapport à votre précédente photo de profil, pensez à la refaire.

Les visuels sont une arme très puissante qui peut aussi se retourner contre vous si vous les utilisez mal. Une mauvaise photo ou vidéo peut donner une mauvaise image de votre activité et vous faire passer à côté de beaucoup d’opportunités.

Faites donc en sorte que vos photos soient dans la meilleure résolution possible et au format carré pour s’adapter aux dimensions d’affichage de Google.

Comme on vient de le voir, vos photos et vidéos vont aussi avoir un impact intéressant sur votre position dans Google.

Mais attention à ne pas tomber dans deux pièges.

Le premier est d’ajouter des photos, juste pour ajouter des photos. Google n’interdit pas d’importer des photos que vous pouvez trouver sur des banques d’images en ligne ou Google Images. Mais ne perdez pas de vue la valeur que votre photo apporte aux internautes.

Privilégiez au maximum des photos et vidéos qui montrent l’envers du décor et qui humanisent votre fiche. Dans le prochain chapitre, on verra ensemble comment importer des visuels de qualités qui vous permettront de faire passer des messages.

Le second piège est d’importer tout d’un coup.

Google aime la fraîcheur et quand l’optimisation est faite «naturellement». Donc, ne vous inquiétez pas si vous n’ajoutez pas tout votre stock de photo d’un coup ou si vous n’avez pas assez de matière pour le moment.

Le fait de les ajouter au fur et à mesure enverra un signal positif à Google.

Une astuce intéressante à mettre en pratique est de renommer le nom de fichiers que vous importez. Plutôt que d’importer des fichiers comme «IMG-1365.jpg», ajoutez vos mots-clés dans les photos comme «coach-sportif-marseille.jpg».

Ne donnez simplement pas les mêmes noms à tous vos fichiers. Incluez quelques mots-clés pour donner un contexte à Google, par exemple pour une photo de profil «jean-dupont-coach-sportif-marseille.jpg». Plus vous permettrez à Google de comprendre la photo, plus il sera content et plus il donnera de visibilité à la fois à vos photos, mais aussi à votre fiche.

Les vidéos

Pour ce qui est des vidéos, je vous conseille de passer par le logiciel en ligne de montage vidéo Canva.

Il vous permettra de créer rapidement et simplement des vidéos à partir de modèles que vous pourrez adapter selon vos besoins et envies.

Les zones desservies

Les zones desservies vous serviront à indiquer aux internautes votre champ d’action. En pratique, Google vous permettra de renseigner jusqu’à 20 zones desservies qui pourront être :

  • Une ville
  • Un département
  • Une région
  • Un pays

Attention, définir des zones desservies ne vous garantira pas d’être référencé sur les localisations en question.

C’est-à-dire que si vous indiquez à Google qu’un de vos champs d’action est la région parisienne et que votre localisation est à Marseille par exemple, vous n’apparaîtrez pas forcément sur la recherche «Coach Paris».

Mais alors à quoi servent les zones desservies dans ce cas-là ?

En indiquant à Google vos zones desservies, une image pourra apparaître sur la présentation de votre fiche qui permettra aux internautes de voir s’ils sont concernés ou non par votre activité.

referencement google business zone min

Les horaires

Les horaires permettront aux internautes de savoir quand ils peuvent vous contacter ou se rendre dans votre établissement si vous avez un bureau.

Les horaires sont surtout importants pour les business physiques qui reçoivent des personnes. Personne n’aime se déplacer à un magasin et se rendre compte une fois arrivé, qu’il est fermé.

Dans notre cas, il y a de fortes chances pour que vous n’ayez pas d’horaires fixes.

Même si c’est le cas, je vous recommande d’indiquer à Google des horaires en prenant l’heure minimum à laquelle vous êtes opérationnel pour traiter une demande et leur maximum pour laquelle vous ne voulez pas dépasser et empiéter sur votre vie personnelle.

Les attributs

Les attributs sont des petites informations qui vont venir s’afficher sous forme de pictogramme sur votre fiche.

referencement google business attributs min

Google vous fera quelques suggestions, mais il est possible que vous n’en ajoutiez aucun.

Installez l’application Google Maps

Sur Apple Store ou Google Play Store, vous trouverez l’application «Google Maps».

Cette application de Google vous permettra non seulement de gérer votre fiche (modifier les informations, répondre aux avis, créer des posts…), mais elle vous permettra aussi d’activer une fonctionnalité disponible seulement si vous avez installé l’application : la messagerie interne.

Dans votre tableau de bord, vous trouverez dans le menu un onglet «Messages». En activant cette fonctionnalité, vous permettrez aux internautes de vous contacter directement à partir de votre fiche Google Business.

referencement google business messages min

Validez votre fiche

Une fois que vous avez créé votre compte, Google vous enverra un code de validation à l’adresse que vous avez indiquée pour s’assurer que ce n’est pas une adresse fictive.

Vous recevrez normalement un courrier sous 5 jours avec un code que vous devrez entrer sur votre compte Google Business.

referencement google business validation min

Alimentez votre fiche

Si vous avez bien suivi les étapes précédentes, votre fiche est maintenant bien optimisée pour Google. Vous avez donc des fondations solides pour pouvoir avancer dans la suite du travail d’optimisation.

Dans certains cas, lorsque la concurrence sur vos mots-clés n’est pas très forte, le simple fait d’optimiser votre fiche suffit à avoir une bonne position dans les résultats de recherche.

Mais ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera très probablement pas demain.

Alimenter votre fiche est indispensable si vous voulez atteindre les trois premières positions sur vos mots-clés. Pour y arriver, vous allez devoir l’alimenter de 5 éléments :

  • Les avis
  • Les questions
  • Les posts
  • Les photos
  • Les citations

Les avis

Les avis sont une partie extrêmement importante, pas seulement pour votre visibilité, mais pour votre activité de façon générale.

Aujourd’hui, 90% des gens regardent les avis sur internet avant d’acheter et selon Forbes 84% des internautes font autant confiance aux avis Google qu’à la recommandation d’un ami.

Les avis sont ce qu’on appelle en psychologie marketing une «preuve sociale».

Des centaines d’études ont démontré à quel point les avis et actions des autres pouvaient influencer notre jugement. Il faudrait un livre entier tellement il existe d’exemples concrets et de façon d’utiliser la preuve sociale pour développer son activité.

Retenez simplement que vous devez le plus rapidement possible construire une base d’avis positifs. Parce que la preuve sociale fonctionne par effet boule de neige.

Plus vous aurez d’avis positifs, plus vous obtiendrez d’avis positifs.

Obtenir ses premiers avis

La toute première chose que vous allez devoir faire est de contacter des personnes qui pourront prendre quelques minutes de leur temps pour laisser un avis sur votre fiche Google Business.

Ces personnes peuvent être :

  • Vos amis ou votre famille
  • Des anciens clients satisfaits
  • Des collaborateurs ou n’importe quelle personne avec qui vous avez travaillé par le passé

Vous allez donc contacter ces personnes et leur demander de laisser un avis sur votre fiche. Mais pas n’importe quels avis !

Vos premiers avis devront :

  • Être bien structurés et détaillés
  • Contenir des mots-clés
  • Inclure des photos (optionnel, mais très efficace)

L’algorithme de Google va analyser le contenu de vos avis et le prendre en considération pour votre positionnement. Ce qui veut dire que les mots-clés à l’intérieur des avis seront pris en compte pour votre visibilité.

Mais Google a beau être un robot, il sait lorsqu’une personne essaye à tout prix d’optimiser des mots-clés pour le tromper. De façon générale, plus Google a de matière pour analyser un contenu, plus il est capable de comprendre ce qui a été dit.

Et plus Google comprend de choses, plus il est content.

Les avis n’auront pas besoin d’être des thèses sur à quel point votre activité est incroyable. Vous devez simplement vous assurer que les mots-clés s’intègrent de façon «naturels» dans le contenu pour ne pas que Google pense que vous faites du bourrage de mots-clés.

Pour finir, ne demandez pas tous les avis d’un seul coup.

Si vous avez seulement 4-5 personnes à qui demander, ça n’est pas dérangeant, mais si vous recevez plus d’une dizaine d’avis d’un coup, Google trouvera ça suspicieux.

Commencez donc seulement par des personnes qui pourront prendre le temps de vous laisser un avis bien optimisé.

Savoir demander des avis

Dans un monde idéal, vos clients satisfaits vous laisseraient des avis spontanément sans même que vous ayez besoin de leur demander.

Mais nous ne sommes pas dans ce monde idéal.

Vos futurs clients, même satisfaits, ne penseront pas forcément tous à vous laisser un avis positif. Soit parce qu’ils ne savaient pas qu’ils pouvaient pas le faire ou comment le faire, soit par manque de temps ou alors tout simplement parce qu’ils ne savaient pas que c’était important pour vous.

Comme c’est dans votre intérêt à vous, c’est votre job de faire en sorte que cette action soit la plus simple et rapide possible pour vos clients.

Pour ça, vous devez :

  • Donner un lien direct pour laisser l’avis
  • Expliquer l’intérêt
  • Mettre des exemples de témoignages pour rassurer et donner des idées
  • Donner une structure pour orienter l’avis

Formulaire d’avis

Pour commencer, vous trouverez dans votre tableau de bord un encart comme celui-ci :

referencement google business partage formulaire min

En cliquant sur le bouton, vous pourrez copier/coller un lien qui renverra directement au formulaire d’avis Google Business.

À chaque fois que vous demanderez un avis à un client, pensez à inclure ce lien dans votre message.

Une bonne technique est de transformer ce lien en un QR code et de l’inclure sur des supports physiques. Si vous avez l’habitude de transmettre un document physique lors de vos accompagnements, inclure le QR code du formulaire sera un bon moyen d’optimiser vos avis en ligne.

Présenter l’intérêt

Commencez toujours par une approche douce en demandant si la personne est satisfaite de votre accompagnement.

En dehors même des avis en ligne, les feedbacks sont primordiaux pour vous permettre de développer votre activité.

Donc montrez que vous êtes réellement et sincèrement intéressé de connaître l’avis de votre client. Que ce soit pour vous améliorer ou rectifier le tir s’il y a besoin.

Ensuite, expliquez en 2-3 phrases que les avis en ligne sont très importants pour le développement de votre activité et que si la personne est satisfaite, l’exprimer dans un avis en ligne est une très bonne façon de soutenir votre activité.

Selon votre contexte, il peut arriver que vos concurrents directs aient une longueur d’avance au niveau des avis en ligne.

Si c’est le cas, vous pouvez aller encore plus loin dans votre démarche et proposer un avantage spécial en échange d’un avis : un coupon, une séance gratuite…

Cette technique peut être seulement temporaire le temps de combler l’écart avec vos concurrents.

Les exemples de témoignages

Si vous avez déjà des témoignages, vous pouvez en inclure une petite sélection au moment de demander l’avis.

Le faire aura un double effet.

Comme on l’a vu, les avis positifs attirent encore plus d’avis positifs. Donc lorsqu’on voit que d’autres ont été satisfaits, on a plus tendance à s’aligner sur l’avis des autres.

Le deuxième avantage est que les exemples permettront d’orienter l’avis de la personne.

Donner un avis n’est jamais simple. On peut ne pas savoir quoi dire ni comment le formuler. En donnant des exemples, vous permettrez à la personne d’avoir quelques pistes à réutiliser pour son propre avis.

Donner une structure

Si vous avez des exemples de témoignages bien construits, vous pouvez vous passer de cette partie.

Un avis bien structuré sera toujours plus efficace qu’un simple commentaire du style «Accompagnement efficace, je recommande.»

Pour qu’un avis soit bien structuré, vous pouvez poser trois questions à votre client :

  • Partie 1 : Quelle était votre situation avant de faire appel à moi/nous ?
  • Partie 2 : Quelles sont les raisons spécifiques pour lesquelles vous avez aimé le service ? Pouvez-vous décrire votre expérience ?
  • Partie 3 : Qu’est-ce qui a changé dans votre vie maintenant ?

Dans l’idéal, un avis bien structuré est :

  • Spécifique : L’avis donne une raison spécifique pour laquelle le service est bon. Cette spécificité renforce la crédibilité et rend le témoignage plus authentique. Les lecteurs savent que l’auteur du témoignage a réellement fait l’expérience d’un bon service.
  • Authentique : L’avis n’est pas exagéré. Il utilise un langage naturel pour décrire les bénéfices du service.
  • Explication d’un avantage : un bon avis démontre l’impact du service sur le client. Il montre comment sa vie s’est améliorée. C’est ce qui donne envie aux autres d’acheter aussi.
  • Élimination des objections (facultatif) : Les objections empêchent les gens d’acheter. Un bon avis peut aider à lever ces objections afin que les gens soient plus enclins à acheter.

Ouvrir les possibilités

Vos avis Google Business sont importants, mais ce n’est pas la seule plateforme sur laquelle vous pourrez recueillir des avis.

Facebook, PagesJaunes, Trustpilot… Ces avis compteront aussi aux yeux de Google pour donner de la crédibilité à votre fiche.

Vous pouvez donc aussi laisser le choix au client de laisser un avis sur la plateforme qu’il préfère et indiquer les différents liens pour le faire.

Quand demander un avis

Vous pouvez demander un avis à la dernière séance d’accompagnement de votre client. Si vous pensez que votre client n’est pas entièrement satisfait, évitez de lui demander un avis en ligne et privilégier un feedback direct.

N’attendez pas trop longtemps avant de demander un avis. Si l’accompagnement s’est bien passé, profitez de cette énergie pour demander l’avis et n’attendez pas quelques semaines ou mois que les choses retombent.

Gérer les avis

Sur la plupart des fiches Google Business, il est fréquent de voir des réponses aux avis seulement lorsqu’ils sont négatifs.

Pour commencer, vous devez prendre le réflexe de répondre à tous les avis, positifs comme négatifs. C’est un élément pris en compte dans l’algorithme Google.

Lorsque l’avis est positif, répondez-y simplement en remerciant la personne et faites en sorte que le message soit un minimum personnalisé pour ne pas que toutes vos réponses se ressemblent.

Pour les avis négatifs, c’est une autre histoire.

Généralement, les réponses aux avis négatifs font encore plus de mal aux business en question que l’avis négatif en lui-même.

Si vous décidez de développer votre stratégie autour des avis en ligne, il y a des chances pour qu’un jour vous receviez un mauvais avis.

Même en étant professionnel de A à Z, un mauvais fit avec un client peut toujours arriver ou croiser le chemin d’une personne malhonnête n’est pas exclu.

Votre réaction face à cet événement sera très importante.

Beaucoup d’entrepreneurs tombent dans le piège de réagir à chaud et se donnent en spectacle de façon plus ou moins «contrôlé». Si vous tombez dans ce piège et que vous vous abaissez au même niveau que la personne, vous lui donnerez raison et renverrez l’image d’une personne qui a quelque chose à se reprocher.

Personnellement, il m’arrive souvent de regarder les avis en cherchant en particulier les avis négatifs. Je ne prête même pas attention à l’avis négatif, mais plutôt à la réponse qui est faite.

Le type de réponse et le ton qui est utilisé donnent beaucoup d’indications sur l’entrepreneur.

Donc lorsque vous répondez à un avis négatif, gardez toujours en tête que votre réponse ne va pas être vue seulement par la personne en question, mais par des dizaines, voir centaines, de personnes qui regarderont vos avis et liront votre réponse.

N’en faites donc pas un combat personnel et faites en sorte de sortir de cette situation par le haut. Si vous ne vous sentez pas de répondre, vous pouvez très bien demander à quelqu’un d’autre de le faire à votre place.

Vous pouvez aussi faire une version que vous allez garder rien que pour vous et une autre version plus soft que vous allez poster.

Voyez ce type d’expérience comme une opportunité de montrer votre professionnalisme à toute épreuve.

N’oubliez pas non plus qu’un avis négatif peut très bien évoluer. Répondre à l’avis d’une manière que la personne ne s’attend pas, donc en étant amical et respectueux, peut très bien retourner la situation.

La personne peut très bien modifier son avis ou complètement le retirer.

Pour finir, même si cette situation reste peu probable, vous pouvez aussi être confronté à un faux avis.

Pour commencer, vous pourrez signaler cet avis à Google, mais vous devrez fournir une preuve que l’avis est faux. En attendant, vous pouvez y répondre avec un message du type :

«Merci d’avoir partagé votre avis. Malheureusement, je crains que vous ne fassiez pas partie de mes clients. Je ne vous ai jamais fourni mes services. J’apprécierais donc si vous pouviez retirer cet avis trompeur. Cordialement.»

Augmenter son nombre d’avis

Si vous voulez augmenter votre nombre d’avis, vous pouvez appliquer certaines techniques comme :

  • Envoyer un email ou une lettre à chaque fin d’accompagnement pour remercier et demander un avis
  • Mettre un QR code du formulaire d’avis sur un document ou une carte
  • Mettre le lien du formulaire d’avis dans la signature d’email
  • Demander directement aux personnes pendant la dernière séance
  • Échanger des avantages en échange d’un avis

Les questions

À la manière d’une FAQ, Google permet aux internautes de poser des questions directement sur une fiche Google Business.

Si vous vous rendez sur n’importe quelle fiche, vous verrez afficher un bouton «Poser une question». Les questions et réponses seront ensuite listées sur la fiche.

Il y a de fortes chances pour que les internautes préfèrent vous poser la question directement plutôt que de passer par cette option. Pour autant, cette fonctionnalité est une opportunité pour vous d’inclure de nouvelles informations à votre fiche.

Vous pouvez demander à des personnes de votre entourage de poser des questions sur votre fiche pour vous permettre d’y répondre.

Pour le moment on ne sait pas si les mots-clés présents dans les questions et réponses sont pris en compte dans l’algorithme, mais cette fonctionnalité vous permettra au moins de gagner du temps en répondant à des questions qu’on vous pose souvent.

Les posts et photos

Si vous ne le saviez pas, Google a tenté il y a quelque temps en arrière de créer son propre réseau social (Google+). Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est normal : ça a été un flop monumental.

Même si aujourd’hui Google+ n’existe plus, Google n’a pas tout jeté à la poubelle.

En incluant des fonctionnalités comme les posts, les photos ou une messagerie interne à Google Business, on peut penser que Google essaye une nouvelle approche que celle de créer un réseau social à part entière.

Google Business n’est pas un réseau social, pourtant vous devriez le voir comme tel.

Au même titre qu’un Facebook, Instagram ou LinkedIn, prenez l’habitude d’alimenter votre fiche Google Business de posts et photos.

L’idéal serait de le faire une fois par semaine.

Comme je vous le disais au sujet des photos, évitez de publier juste pour publier et n’oubliez pas que l’aspect visuel est très important.

Si vous voulez créer des visuels, vous pouvez utiliser le très bon outil Canva en utilisant des modèles de publication pour réseaux sociaux.

referencement google business publications canva min

Idées de publications

  • Partager et remercier un avis d’un client
  • Une citation
  • Une anecdote ou petite histoire concernant votre activité
  • Mettre en avant comment votre service répond à un problème et apporte un bénéfice
  • Répondre à une question souvent posée
  • Une infographie ou statistique intéressante
  • Pourquoi vous vous êtes lancé dans votre activité
  • Des apprentissages importants
  • Expliquer une notion clé de son activité
  • Un tutoriel
  • Partager ses meilleures ressources (blog, podcast, chaîne YouTube…)
  • Présenter la liste de ses services/produits
  • Une actualité qui concerne son industrie
  • Des astuces
  • Montrer l’envers du décor

Les citations

Les citations ou mentions sont tout simplement le nombre de fois que vous apparaissez sur internet. Plus vous êtes présent en ligne, plus vous aurez de la crédibilité et de l’autorité aux yeux de Google.

Vous ne devrez donc pas vous contenter de vous inscrire sur Google Business, mais aussi sur d’autres plateformes comme :

  • Des annuaires généralistes
  • Des annuaires spécialisés
  • Des annuaires locaux
  • Des réseaux sociaux

Faites donc en sorte de vous inscrire à un maximum d’annuaires et de réseaux sociaux pour augmenter votre présence en ligne.

Attention, faites en sorte que votre carte d’identité en ligne (votre Nom, Adresse, Portable) soit exactement la même, peu importe la plateforme.

Voici une liste de 20 annuaires et platformes qui vous permettront d’augmenter votre présence en ligne.

Annuaires généralistes

Annuaires spécialisés

Annuaires locaux

Réseaux sociaux

Optimisez votre site web

Optimiser votre site web est ce qui peut vous permettre d’atteindre le saint Graal : la première position.

Mais comme vous pouvez vous en douter, si optimiser son site web était aussi simple, tout le monde pourrait prétendre à la première position.

C’est la partie la plus complexe et technique de tout ce travail d’optimisation. Étant donné que vous n’êtes pas développeur, on va uniquement voir ensemble les actions principales et mettre de côté l’aspect technique.

Si vous avez besoin d’aller plus loin et d’avoir un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à me contacter : https://theomichel.fr/services/

Optimisation du NAP

Comme on l’a vu, votre NAP est votre carte d’identité dans laquelle on retrouve trois informations :

  • Nom
  • Adresse
  • Portable

L’objectif ici est d’inclure ces informations sur votre site web et de manière à ce que Google puisse rapidement le trouver.

Vous pouvez donc inclure ces informations dans votre header (l’en-tête de votre site).

referencement google business header min

Ou dans le footer (le pied de page).

referencement google business formulaire contact min

Si vous voulez aller encore plus loin, vous pouvez inclure directement un bandeau Google Maps sur votre site. Votre NAP sera stocké à l’intérieur, ce qui permettra à vos visiteurs et à Google de rapidement voir votre localisation et vos informations importantes.

L’expérience utilisateur

Google étant un moteur de recherche, son objectif et travail est de donner aux internautes les meilleurs résultats possibles.

Alors depuis des années il observe les comportements sur internet pour comprendre ce qui fait qu’un site web plaît ou non à un internaute.

C’est ce qu’on appelle l’expérience utilisateur. Cette expérience va dépendre de beaucoup de facteurs, dont certains essentiels comme :

  • Le temps de chargement du site
  • Le responsive, c’est-à-dire le fait qu’un site web s’adapte sur mobile et tablette
  • La sécurité, donc au minimum que le site soit en HTTPS
  • Le design et le contenu, si le site n’est pas bien pensé à ce niveau-là et que les visiteurs partent très rapidement du site, Google le saura et fera en sorte de réduire la visibilité du site

Pour analyser le temps de chargement de votre site, vous pouvez utiliser : Google PageSpeed. Google vous donnera une note et des actions à mettre en place pour améliorer la performance de vos pages.

Pour tester le responsive, vous pouvez utiliser un autre outil de Google ou tout simplement accéder à votre site depuis votre téléphone ou votre tablette.

Pour la sécurité, vous n’aurez qu’à vérifier qu’à côté de l’URL de votre site se trouve bien un cadenas. Si le cadenas est présent, c’est que votre site est bien en protocole HTTPS.

Pour finir, le design et le contenu sont deux choses que seul un professionnel du métier pourra analyser. Mais dans un premier temps, vous pouvez tout simplement demander des feedbacks honnêtes de votre entourage sur votre site web.

Utiliser les outils Google

«Ce qui ne se mesure pas ne s’améliore pas» W. Edwards Deming

Google Business vous donnera accès à certaines statistiques disponibles directement dans votre tableau de bord. Ces données auront l’avantage d’être relativement simples à comprendre et ne vous demanderont aucune action particulière.

Mais ces statistiques ne vous permettront pas d’analyser l’impact de votre site web sur votre activité et les résultats de vos efforts d’optimisation.

Pour ce faire, vous aurez besoin de deux outils supplémentaires :

  • Google Analytics
  • Google Search Console

Google Analytics vous permettra d’analyser le comportement des visiteurs sur votre site : d’où ils viennent, quelles pages ont été les plus visités, combien de temps ils sont restés, etc.

Si vous n’avez pas accès à ces données, vous ne pourrez jamais savoir réellement si tout le temps et l’argent que vous avez dépensé dans votre site en valent la peine.

Le second outil est donc Search Console et permet d’analyser cette fois-ci le comportement de Google vis-à-vis de votre site.

Donc l’évolution de votre position dans le moteur de recherche, les mots-clés sur lesquels vous êtes positionné, les termes de recherche utilisés pour trouver votre site, etc.

Optimisation des mots-clés

Votre fiche Google Business et votre site web seront liés et s’alimenteront l’un l’autre.

Google se servira de votre site web dans son algorithme pour définir votre position. Vous devez donc optimiser vos mots-clés sur votre site web pour améliorer la position de votre fiche.

La plupart de cette optimisation va consister à intégrer vos mots-clés dans :

  • Vos titres (h1 et h2 en priorité)
  • Vos balises meta (meta titre et meta description)
  • Vos URLs (garder des URLs courtes, mais avec des mots-clés au début)
  • Vos images (le nom du fichier et la balise ALT)

Accélérez le processus

Comme on l’a vu, Google Business est une très belle opportunité pour développer votre activité.

Malheureusement, c’est une opportunité qui ne va pas porter ses fruits du jour au lendemain. De façon générale, Google n’est pas du genre à donner de la visibilité d’un coup.

Il se passe un certain temps pour qu’il puisse analyser correctement et vérifier que l’entreprise en question est une valeur sûre qu’il peut se permettre de mettre en avant.

Ok, mais de combien de temps il est question ?

Comme vous vous en doutez, il n’est pas possible de donner une réponse précise. Google reste assez opaque sur le fonctionnement de son algorithme et la concurrence sur vos mots-clés sera un paramètre déterminant sur le temps et les résultats que vous aurez.

Mais vous devez compter environ 3 mois avant de tirer des enseignements de votre travail.

Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir de très bons résultats d’ici là ni que 3 mois suffisent à avoir un bon résultat, mais c’est une durée suffisante pour observer des résultats et tirer des conclusions.

Mais trois mois pour n’importe quelle activité, c’est long.

Je me doute que vous aurez envie d’accélérer ce processus le plus vite possible. Heureusement, il existe une stratégie qui vous permettra d’avoir des résultats du jour au lendemain.

Cette stratégie consiste tout simplement à faire de la publicité pour positionner instantanément votre fiche dans les premiers résultats de recherche.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que Google vous proposera normalement un coupon de réduction pour lancer votre première campagne publicitaire. Il est donc possible que vous receviez un email ou qu’un encart apparaisse sur votre tableau de bord pour vous proposer de lancer votre première campagne avec un coupon de réduction.

Avec ce coupon vous pourrez obtenir un gain de visibilité immédiat et commencer à générer de nouveaux clients.

La checklist

[ ] Créer ma fiche Google Business

[ ] Remplir les informations de base

  • [ ] Le titre
  • [ ] L’adresse
  • [ ] Le numéro de téléphone
  • [ ] Les catégories
  • [ ] Horaires
  • [ ] Site web

[ ] Créer mes services et produits

[ ] Ajouter mon logo

[ ] Ajouter ma photo de couverture

[ ] Ajouter quelques photos de qualités

[ ] Avoir 3 avis optimisés (longueur, mots-clés, structure et photos)

[ ] Répondre à tous les avis

[ ] Répondre à des questions posées

[ ] Publier mon premier post

[ ] Installer l’application Google Business

[ ] M’inscrire sur des annuaires

[ ] Vérifier ma présence en ligne et que mon NAP est partout le même

[ ] Optimiser les mots-clés sur mon site web

[ ] Inclure mon NAP sur mon site web

[ ] Installer Google Analytics

[ ] Utiliser Google Search Console

[ ] Lancer ma première campagne publicitaire

[ ] Vérifier les fautes d’orthographe

Ne jamais manquer une nouveauté ⚡

Rejoins la newsletter pour ne manquer aucune nouveauté et recevoir des astuces exclusives.

À découvrir